Recherche en soins infirmiers

La recherche en soins infirmiers, un enjeu pour la psychiatrie

La recherche scientifique n’est pas une fin en soi, elle a pour finalité le développement de la connaissance en produisant de nouveaux savoirs ou en validant des savoirs empiriques. La recherche est indispensable à l’avancée des disciplines et à la reconnaissance des professions.
Si la psychiatrie est une discipline médicale à part entière, elle se caractérise par des dimensions spécifiques qui vont façonner et organiser l’offre et les modalités de soins. Nous retenons principalement : la question de l’accessibilité, l’importance de la continuité des soins et de la notion de responsabilité dans le dispositif territorial ou de secteur, l’interaction de la contrainte et de la demande, la faible prédictivité du diagnostic, la grande variabilité des patients, le frayage avec le déni dans le processus d’appropriation de la maladie, la place des savoirs expérientiels des professionnels et le rôle déterminant de l’entourage et des familles dans la prise en charge des patients.
L’ensemble de ces particularités est susceptible d’intéresser le champ de la recherche en psychiatrie en général et de la recherche en soins, infirmiers et paramédicaux, en particulier. Pour ce dernier volet, une dynamique nationale est maintenant soulevée et impulsée depuis la mise en place des programmes hospitaliers de recherche infirmière et paramédicale (PHRIP) en 2010. Toutefois, cette dynamique est essentiellement portée par des établissements de statut CHU limitant la représentation de notre discipline et particulièrement de nos établissements monodisciplinaires.
La contribution de la recherche en soins infirmiers et paramédicaux partage avec la recherche médicale les mêmes finalités de production de savoirs et/ou de validation des savoirs. Son champ d’application concerne différents domaines : les contributions des métiers des soignants aux soins dispensés, ainsi que la gestion, la sécurité et l’organisation de ces soins. L’acquisition des compétences en recherche infirmière et paramédicale est devenue un impératif pour répondre à ces enjeux de santé et assurer la qualité et la sécurité des soins.

Les domaines d’application et d’opérationnalité de la recherche en soins peuvent se traduire concrètement au niveau :

des unités de soins par une amélioration de l’efficacité des soins, de la disponibilité envers le patient, de la satisfaction de celui-ci et des familles et par une amélioration des collaborations entre les différents professionnels de l’équipe de secteur ou du pôle.
des institutions de santé où elle peut alimenter des référentiels métiers d’établissement dans le champ de l’exercice infirmier en psychiatrie et des corpus de connaissances mobilisés en andragogie (fonction tutorale) et en pédagogie.(formation initiale ou complémentaire de type master).
des professionnels infirmiers en contribuant à leur reconnaissance et en s’intégrant à un exercice de pratiques avancées de la profession d’infirmier en psychiatrie.

En contribuant à créer une spirale ascendante entre pratique professionnelle et savoirs validés, la recherche en soins constitue un moteur de développement, lequel favorise une réappropriation de nos métiers du soin et une reconnaissance de nos contributions. C’est dans cette optique que s’inscrit l’action du centre ressource des métiers et compétences de la psychiatrie, en lien étroit avec le groupe de recherche en soins infirmiers (GRSI)

En savoir plus sur les orientations du CRMC et du GRSI


santé mentale – crmc psychiatrie – recherche en soins – pratiques – auvergne rhone alpes